Mettons l’économie du 15ème au service de ses habitants

Notre arrondissement est trop cher, et ceux qui y travaillent ne sont pas ceux qui y vivent. Chaque jour, le 15ème enregistre plus d’entrées et de sorties de travailleurs qu’il ne compte d’habitants, ce qui génère des trajets professionnels longs, pénibles et très polluants. Pour lutter contre ces aberrations économiques, nous proposons une politique efficace d’emploi local, de revitalisation des commerces de proximité et des mesures fortes pour augmenter le pouvoir d’achat.

Faire du 15ème un arrondissement moins cher

Le 15ème arrondissement est de plus en plus cher, si bien que beaucoup d’entre nous peinent à s’y loger et à y vivre. Nous proposons donc des mesures concrètes pour qu’il ne se vide pas de ses habitants.

Nos propositions :

  • Bloquer les loyers pendant 5 ans pour redonner du pouvoir d’achat aux habitantes et aux habitants du 15ème
  • Réaliser d’importantes économies d’énergie, et donc des économies financières, grâce à un ambitieux plan de rénovation énergétique. Il s’agit d’une véritable urgence pour des quartiers comme les Frères Voisin, Falguière et les Périchaux
  • Permettre aux jeunes de -26 ans, les plus touchés par la précarité dans le 15ème, de bénéficier d’un accès gratuit aux transports en commun
  • Créer un espace municipal de prêt et de location (outils de bricolage, vêtements, jouets…) :   10 personnes ont-elles réellement besoin de 10 perceuses qui ne sortent de leur placard qu’en de rares occasions ?
  • Installer des équipements sportifs en accès libre pour rendre la pratique du sport accessible à toutes et tous

Soutenir notre tissu de commerces de proximité

Les commerces de proximité sont menacés dans le 15ème, alors qu’ils sont essentiels à la vie de nos quartiers. Nous souhaitons donc tout mettre en œuvre pour protéger leur diversité et valoriser les initiatives écologiques.

Nos propositions :

  • Protéger la diversité commerciale du 15ème : Renforcement des pouvoirs de la SEMAEST (société d’économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans la revitalisation du commerce et de l’artisanat de proximité) et exercice du droit de préemption de la mairie
  • Lutter contre la prolifération des grandes surfaces, prédatrices pour les commerces de proximité et destructrices d’emplois locaux. En effet, 1 emploi créé en grande surface, c’est 3 à 5 emplois détruits ailleurs
  • Lancer un Grand Marché Bio du 15ème arrondissement aux alentours du Parc Georges Brassens : En semaine, il se tiendra à l’emplacement du Marché du Livre, et le week-end dans la rue des Morillons
  • Créer des réseaux locaux de commerçants engagés dans la transition écologique, afin de mutualiser fournisseurs, sous-traitants et transporteurs responsables
  • Repenser les livraisons commerciales : favoriser les places de stationnement pour les camions de livraison devant les commerces faisant l’effort d’adopter des véhicules de taille réduite, et s’engageant dans une démarche de diminution des nuisances sonores

Promouvoir l’emploi local

Le 15ème arrondissement est fortement exposé aux trajets professionnels pénibles pour les travailleurs et polluants pour la ville. Nous souhaitons soutenir l’emploi local afin de les limiter et de permettre le retour à l’emploi des demandeurs.

Nos propositions :

  • Attirer des activités économiques pourvoyeuses d’emplois dans le 15ème arrondissement qui correspondent aux qualifications des habitantes et des habitants présents sur le marché de l’emploi
  • Organiser une fois par trimestre une grande bourse à l’emploi réunissant des acteurs locaux en recherche de main d’œuvre et des candidats du 15ème
  • Renforcer le partenariat entre la Mairie du 15ème et Pôle Emploi : organisation d’ateliers métiers pour les jeunes, fortement touchés par le chômage dans notre arrondissement. Renforcement de la coordination avec les autres acteurs de l’insertion professionnelle : Mission Locale, associations…

Adapter notre économie aux enjeux de demain

Notre arrondissement subit de plein fouet les dérives commerciales de la publicité et du tourisme. Nous pensons qu’il est nécessaire de les corriger, tout en préparant un cadre propice à la création d’entreprises.

Nos propositions :

  • Favoriser les créations d’entreprises dans l’arrondissement : Mise en place d’un réseau local d’entrepreneurs, et création d’un fonds municipal vert destiné à soutenir les entreprises engagées dans une démarche responsable : ESS, économie circulaire, artisanat…
  • Interdire les cars de tourisme intra-muros, qui représentent une vraie nuisance pour nos quartiers, à l’instar des quais du Parc André Citroën. Promouvoir en revanche la multimodalité touristique : bateaux zéro-émission, pistes cyclables, réseaux de tram, circuits de balades urbaines
  • Lutter contre la publicité omniprésente en supprimant les panneaux publicitaires et en les remplaçant autant que possible par des arbres, comme à Grenoble sous la mandature écologiste, ou par une offre d’affichage en faveur des commerces locaux, des associations et des manifestations culturelles du 15ème
libero ut elementum quis Aenean venenatis Sed ipsum tristique adipiscing lectus nunc