Prendre soin de la biodiversité parisienne

Nous vivons la 6e extinction de masse, la biodiversité s’effondre, notamment en raison des dérèglements du climat et de la perte de l’habitat des espèces menacées.

Si dans notre imaginaire collectif, on se figure que les espèces en voies de disparition sont surtout cantonnées à l’Afrique et l’Asie, avec la disparition progressive des tigres du Bengale, des éléphants d’Asie ou des pandas géants, Paris n’est pas en reste.

Dans notre ville, ce sont les moineaux, les abeilles sauvages, les libellules et les hérissons qui se font de plus en plus rares. C’est pourquoi, il est primordial de préserver l’habitat naturel de ces espèces en danger, voire de les renforcer.

Nous respecterons le rythme de vie de la biodiversité en aménageant des lieux sans bruit ni pollution lumineuse

Nous maillerons la ville de trames noires (sans lumière artificielle) et de trames blanches (sans pollution sonore). En effet, trop de bruit réduit la survie et la capacité de reproduction des animaux (les oiseaux et les chauves-souris y sont particulièrement sensibles), entraînant des effets en cascade pour l’ensemble des écosystèmes.

De nuit, la lumière trouble les sens des animaux qui utilisent la lune et les étoiles, et leur reflet sur l’eau, pour s’orienter, traquer leurs proies et fuir leurs prédateurs la nuit.

Bon nombre d’insectes nocturnes sont ainsi attirés par les lumières et meurent d’épuisement. Sans compter que la pollution lumineuse peut également inhiber la dormance des végétaux qui leur permet de survivre aux rigueurs de l’hiver.

Nous aiderons à l’implantation de la biodiversité

En réadaptant complètement l’entretien des espaces verts : la taille et la tonte des arbres et arbustes seront repensées pour être moins fréquentes et moins courtes, pour préserver l’habitat des oiseaux notamment.

De la même façon, la ville favorisera les installations à disposition de la VIVRE EN HARMONIE AVEC LA NATURE petite faune comme les nichoirs à moineaux, à chauve-souris, les hôtels à insectes, etc.

dolor. in Curabitur nec libero nunc suscipit Phasellus mattis risus. Nullam Donec