Sortir Paris du tout-béton

Paris et sa métropole sont trop minérales, recouvertes de béton et de bitume. Ces dernières années, la création de coulées vertes et les prémisses d’un plan de végétalisation sous l’impulsion des écologistes redonnent de l’air à la ville.

Mais le chemin est encore long pour replacer la nature partout dans Paris. Et pourtant, l’urgence climatique nous impose de transformer radicalement la ville pour faire face aux défis de demain : pics de chaleur, pollutions, fortes pluies, crues, etc. La meilleure réponse à apporter est de donner plus de place à la nature dans la ville. Pour cela, nous casserons le bitume et végétaliserons les rues dès que cela sera possible.

A Paris entre routes et places de parking, c’est 50% de l’espace au sol qui est dédié à la voiture. La première étape sera de récupérer l’espace que les voitures se sont accaparées.

Nous végétaliserons les places de Paris encore trop minérales

Nous végétaliserons les grandes et petites places de Paris encore trop minérales qui transforment la ville en four l’été, ainsi que les espaces déjà récupérés comme les berges de Seine.

Les prévisions du GIEC nous prédisent des étés de plus en plus chauds, nous ne pouvons plus nous permettre d’avoir partout dans Paris des places 100% béton et bitume qui emmagasinent la chaleur et empêchent la ville de se rafraîchir.

Pour cela nous avons besoin d’herbe, d’arbustes et d’arbres, qui joueront également leur rôle d’éponges en cas de fortes pluies, qui selon les climatologues seront également de plus en plus fréquentes.

Nous protégerons les pistes cyclables

bidirectionnelles grâce à des haies Nous protégerons les pistes cyclables bidirectionnelles existantes et à venir grâce à des haies. C’est plus de sécurité pour les cyclistes car ils seront réellement séparés des voitures.

Ces haies constitueront de vrais remparts à la pollution et de longues FAIRE DE PARIS UNE VILLE VERTE continuités qui seront très utiles pour rafraîchir la ville, absorber l’eau de pluie et développer la biodiversité.

Nous transformerons les places de parking en surface en petits jardins

Nous transformerons les places de parking en surface en petits jardins. Ce sont plus de 60 hectares qui trouveront une nouvelle utilité, soit l’équivalent de deux fois le parc des Buttes Chaumont !

Des arbres seront plantés sur les places de parking, leurs pieds seront végétalisés par les habitants, en bosquets ou en jardins potagers. Ce sont de longues continuités vertes qui verront le jour dans nos rues en lieu et place des dizaines de voitures rangées en file indienne.

Nous remplacerons le bitume des lignes de tramways par un tapis végétal

Sur toute la longueur des lignes de tramways, nous remplacerons le bitume par un tapis végétal, plus approprié pour lutter efficacement contre les îlots de chaleur l’été et pour absorber l’eau de pluie. Cela sur les futures lignes, notamment sur le tramway des gares mais également sur les lignes de tram déjà existantes, dont les sols sont encore très majoritairement minéraux.

sed Curabitur tempus elit. at libero massa elit. leo. mattis ante.